Madhia

foto-Mahdia

Mahdia « le centre historique : BORJ  ERRASS »

Les attractions touristiques dans le
centre historique:

Mahdia, est une ville située à 205 km au Sud de Tunis a un passé qui remonte à l’époque préhistorique. Elle a connu une histoire jalonnée
d’événements majeurs, avant, pendant et après l’épopée fatimide. La présence de l’homme dans la région de Mahdia remonte à l’époque préhistorique.

Comme en témoignent les vestiges de deux stations néolithiques, dont l’existence se situe entre 5000 et 2000 avant J.C. Avant de prendre le nom de Mahdia et devenir une ville arabo-musulmane, cette cité a succédé à une vaste agglomération antique qui éait appelée par les Romains “Goummi”.
Par ailleurs, et sur la base des éléments archéologiques, Il s’est avéré que l’existence réelle de Mahdia remonte à l’époque punique, comme en témoignent d’ailleurs les restes d’amphores trouvés lors du dragage de la darse et les études menées sur l’érosion. Outre la cité libyo-phénicienne, la ville a abrité une cité romaine, une ville médiévale, composée de la ville-ribat des Aghlabides et a connu plusieurs guerres, avant d’être conquise par les Fatimides. Fondée au Xème siècle à l’emplacement de la nécropole punique, la ville de Mahdia est devenue la capitale du premier Califat Chiite de l’histoire de l’Islam. ces descendants de Fatma, -la fille du Prophète Mohamed- connurent plusieurs dissensions qui entraînèrent très tôt la formation de lusieurs rameaux, dont le plus important est celui des Fatimides. “Après avoir prospecté la Côte en 912, le Mahdi décida de bâtir sa capitale sur un site qui ressemble étrangement à celui de Carthage. Mais les constructions commencèrent sur ce site en 920. Après l’édification de la ville de Mahdia, il y a eu la succession de plusieurs événements, dont la révolte des berbères. Elle a connu par la suite plusieurs déchéances, à partir du XIIème siècle, avant d’être occupée par les Normands entre 1148 et 1160. Au Xème siècle, Mahdia a connu plusieurs réalisations modernes dont des installations hydrauliques, la construction d’une grande mosquée, avant l’édification du palais fatimide entre le Xème et le XIème siècle. Plus tard,  après une longue résistance contre les colons ottomans, la ville devient une garnison. less monuments et les édifices religieux de cette ville sont nombreux, tels la mosquée Mustapha Hamza, la mosquée Slimane Hamza, la zawiya Ben Romdhane, le mausolée Sidi Jabeur, entre autres. Il n’en reste aujourd’hui que l’arche d’une tour, sur le bord méridional du cap. Sa voûte haute et solitaire garantit la paix du cimetière marin qui
s’étend à ses pieds, face au soleil levant. Les dalles sont blanches parfois bleues ou vertes. Site émouvant. D’autant plus à la tombée du jour, lorsqu’une silhouette s’y profile. Actuellement, la Médina « BORJ ERRASS » est connue par son charme ; les visiteurs viennent admirer les paysages sublimes d’un cimetière marin qui marque la vie d’une cité et son émergence entre deux mers de la méditerranée. Les esplanades  et les places publiques vous emportent dans un passé lointain plein de charme et de magie.

 

 

 

http://www.futureourpast.eu/en/sponsor/